Le (seul ?) photographe du 1er avril…

Posté dans : Actualité, Merci, Rennes 0
Le photographe du 1er avril n’est pas un poisson ! En effet, ce jour correspond à l’anniversaire de la création de sa micro-entreprise. Retrouvez dans cet article les moments forts, les nouveautés et les perspectives.
Dans un bol bleu sur fond noir, un poisson rouge sculpté dans une nectarine décore une ile flottante
L'ile flottante revisitée par les bénévoles enfants de La Grenouille à Grande Bouche (revue n°4)

Photographe du 1er avril depuis 2 ans

C’est une tradition, le photographe ambulant communique le jour de son anniversaire. Ce fût déjà le cas, il y a un an, dans l’article consacré à l’anniversaire du photographe ambulant. La présente publication arrive alors que commence la troisième année d’activité. Le photographe ambulant emprunte enfin à une coopérative qui promeut une utilisation responsable de l’électronique, une pertinente présentation de ses cohérences et incohérences.

Un confinement bien rempli

Tout le début de la période de confinement a été marqué avec les reportages autour de la COVID-19. Le photographe du 1er avril tient à remercier l’ensemble des personnes qui ont participé à l’aventure : soignant⋅e⋅s, particuliers et entrepreneurs⋅euses.

Bravo et merci aux femmes et hommes qui ont participé aux reportages durant le confinement

Durant cette même période, avec l’aide de la CMA, un temps considérable a été investi à la création du site internet. Ce dernier a vu le jour 4 mois après la première journée de formation. C’est six mois plus tard qu’il arrive en tête des résultats Google en réponse à la requête « photographe ambulant ».

une femme masquée pose devant une tablette chargée de matière première utile à la confection de masques
C'est la fin de la journée pour cette bénévole au sein des couturiers.ères masquées.és dans le nord de Rennes

Avec les artisans et commerçants

La « ré-ouverture » a été marquée par la réalisation de reportages pour des artisans et des commerçants. La photographie, est un élément important de toute démarche de digitalisation afin d’illustrer fidèlement les métiers et savoir-faire. Les commerces fortement impactés par la COVID peuvent d’ailleurs prétendre à des aides conséquentes de la part de Rennes Métropole. A l’automne, premier reportage photo payé en Gallécos ! Un grand merci à l’épicerie responsable en vrac, Ti grains.

La photographie pour illustrer les métiers et savoir-faire

le chef pâtissier termine la couverture d'une tartelette pistache / the pastry chef finishes the cover of a pistachio tartlet
Soins du visage : massage / Facial care : massage
Un cuisinier fait sauter une poêlée de champignons au dessus du piano / A cook sautéing a pan of mushrooms above the piano

Une vérité qui dérange

Selon l’estimation réalisée par l’outil en ligne websitecarbon, le site internet du photographe ambulant engendre une empreinte carbone bien au dessus de la moyenne. Cette découverte fût pour le moins préoccupante, voire déconcertante.

Les émissions de CO2 du site internet seraient bien au dessus de la moyenne

En effet, la démarche de votre photographe du 1er avril se veut cohérente et authentique. Il est important pour lui d’accueillir et d’assumer cette réalité. C’est d’ailleurs en parcourant le site web de Commown qu’a été trouvée une très élégante manière de communiquer sur cet épineux sujet.

Cohérences…

  • Fournisseurs d’énergie coopératifs et 100% d’origine renouvelable,
  • Opérateur téléphonique coopératif et engagé,
  • Commerçant Galléco ou « Gallé-commerçant » 🙂
  • Délacements sur le bassin rennais réalisés à vélo,
  • Matériel photo professionnel de seconde main,
  • Framagenda et DAVx5 pour la synchro calendrier et contacts,
  • Covoiturage lors de déplacement en voiture,
  • Nuage de données cryptées et hébergé en Suisse,
  • Dons réguliers à Framasoft et Signal.

… Gage de confiance !

Incohérences…

  • Pas de garanties quant à l’origine de l’énergie alimentant les serveur des données sur le nuage,
  • Site internet lent surtout en version mobile,
  • Empreinte carbone élevée du site internet,
  • Émissions lors des déplacement en auto (250gCO2/km),
  • Abonnement à la suite Adobe pour Lightroom et Photoshop (plutôt que GIMP),
  • Environnement iOS pour ma station de travail (plutôt que Linux),
  • L’utilisation du service d’impression Blurb pour les albums (impression hors de France),

… Gage de transparence !

Continuer d’accompagner la transition énergétique

Dans le domaine éolien, la couverture d’évènement s’est dramatiquement réduite. Ce fut cependant l’opportunité de développer le concept de « signature paysagère ». C’est une prestation photographique au plus proche des territoires, elle reste à hauteur d’humain pour mettre en valeur les installations d’énergie renouvelables.

Toujours dans le registre de la transition énergétique, le photographe ambulant a lancé la première sélection photographique « l’éolien et le monde d’après ». Même s’il n’a pas été lauréat, il est heureux d’avoir créé une dynamique inclusive avec le public et les utilisateurs.

Enercoop Bretagne a choisi le photographe ambulant

deux monteur positionnent un panneau solaire sur le toit d'un bâtiment
Le crachin breton n'arrête pas le montage des panneaux photovoltaïques de la prochaine centrale solaire d'Enercoop Bretagne.

Plus récemment en 2021, Enercoop Bretagne a choisi le photographe ambulant. Une mission longue pour les accompagner dans l’illustration de leurs équipes, sociétaires et projets. Vous pouvez d’ailleurs lire le portrait du photographe ambulant sur l’enerBlog. Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seul le site internet du photographe arrive en tête des résultats du moteur de recherche Google, et ce, un an après la première journée de formation wordpress à la CMA.

Les nouveautés et perspectives

Cette année, il y a du nouveau en terme de matériel. Le photographe ambulant s’est ainsi équipé d’équipements professionnels. Des éclairages ELINCHROM pour la photographie corporate et un studio mobile LASTOLITE pour la photo culinaire et d’objets. Le tout en restant fidèle aux principes (presque) zéro déchet.

En ce qui concerne les perspectives pour cette troisième année, voici un aperçu de l’itinéraire que le photographe ambulant suivra :

  • réduire l’empreinte carbone et améliore la rapidité du site internet,
  • rendre le site internet plus interactif,
  • un reportage « vent dans le dos » par trimestre,
  • se rapprocher encore des commerçants et artisans rennais,
  • des projets personnels autour du ré-emploi et la circularité.

Le mot de la fin pour…

….vous, lecteurs⋅rices, les professionnels⋅lles engagé⋅e⋅s et visiteurs⋅euses curieux⋅euses du web. Un grand merci pour votre confiance et soutien. Une pensée particulière à La Grenouille à Grande Bouche et au City Book Rennes du Petit Futé. Les collaborations continuent régulièrement et fructueusement. Votre implication est déterminante en cette période charnière. Œuvrons pour que l’imagination et la solidarité supplante la peur et l’incertitude. Le photographe ambulant continuera à vous donner de ses nouvelles. D’ici là il espère avoir la joie de pédaler à vos côtés pour vos projets photographiques.

Pour aller plus loin...

Vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux ou par courriel. N’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de cette page. Votre retour est très important pour le photographe ambulant. Vous pouvez enfin le suivre sur les réseaux sociaux ou vous placer “dans la roue” en vous inscrivant à la lettre d’information périodique du vélo-photographe.

Le photographe ambulant sillonne la métropole rennaise et parfois des contrées plus éloignées pour mettre en lumière l’engagement. #agirmaintenant face à l’urgence climatique est le point de départ de sa démarche qui veut rendre visible et concret un récit alternatif de société, plus sobre et résilient. En choisissant le photographe ambulant, vous faites appel à un professionnel concerné et pleinement engagé dans la transition, qu’elle soit énergétique ou sociétale. Découvrez qui se trouve derrière l’appareil photo…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *