Le trajet en mobilité douce était presque parfait…

#agirmaintenant c’est, dès que possible, laisser son véhicule individuel à la maison. C’est encore utiliser des moyens de transports collectifs comme le service régional BreizhGo et parfois partir a l’aventure malgré soi… Récit d’un trajet professionnel en pleine Bretagne en empruntant les moyens de transports relevant de la mobilité douce.

un trajet presque parfait la vue depuis l'arrêt de bus "Mairie" à Merdrignac
Depuis l'arrêt de bus "Mairie" à Medrignac - mai 2022 - prise de vue et traitement : Fairphone 3+

Rennes – Merdrignac comme sur des roulettes !

L’aller s’était pourtant bien passé : en covoiturage avec Marie, illustratrice établie à Nantes, le photographe ambulant avait rejoint sans encombres le lieu du reportage photographique. Raconter par l’image un atelier créatif avec les écoliers de l’école primaire « le petit prince » à Merdrignac. Cette école, avec 3 autres sur le territoire participent à la réaliséation conjointe d’une grande fresque sur le thème du prochain parc éolien. Il s’agit des 4 éoliennes de Clos Neuf, développées, construites et exploitées par BayWa r.e. France.

en covoiturage […] le photographe ambulant avait rejoint sans encombres le lieu du reportage

La mobilité douce ou l’importance de lire la bonne colonne…

A la sortie des classes, vers 16:30, il suffisait à votre serviteur de rejoindre à pied l’arrêt de bus situé à proximité de la mairie et embarquer (normalement) à 17:10 dans l’autocar BreizhGo à destination de la gare de Rennes… Il est 17:30 passées quand, après vérification, le photographe étourdi comprend que cet horaire est bien écrit, mais dans la colonne « dimanche ». C’est fâcheux, d’autant que le prochain autocar ne part qu’à 6h le lendemain matin…

c’est fâcheux, d’autant que le prochain autocar ne part qu’à 6h le lendemain matin…

… et la joie de rencontres inspérées

Une feuille blanche avec « Rennes – j’ai raté mon bus » griffonné dessus, voila le photographe qui, le pouce levé, marche en direction de la sortie de la commune. Par chance, une dizaine de minutes plus tard, une voiture noire s’arrête. Ces passagères ne sont pas (du tout) inconnues car il s’agit des des professeures de la classe où s’était déroulé l’atelier… Un immense merci donc à Valérie et Alicia qui poussèrent le stop-photographe vers la commune voisine de Saint-Méen-le-Grand. En effet, de l’arrêt de bus avenue Foch partait le dernier autocar vers la capitale de l’Ille-et-Vilaine.

campagne bretonne dans la région de Rennes vue depuis le bus
Instantané de la campagne bretonne, le photographe (enfin) à bord de son autocar - mai 2022 - prise de vue et traitement : Fairphone 3+

Épilogue

Choisir les solution de mobilité douce pour ses déplacements professionnels nécessite un minimum d’anticipation et d’attention. Pour le covoiturage, ce ne fut pas un problème. Cependant la trop (courte) vérification des horaires BreizhGo a été le grain de sable qui a enrayé la fine mécanique du trajet retour… un manque d’attention qui aurait pu compliquer sérieusement le retour à Rennes du photographe ambulant. Le stop depuis Merdrignac ne marchait pas vraiment.

la trop (courte) vérification des horaires BreizhGo a été le grain de sable qui a enrayé la fine mécanique du trajet retour…

Une leçon à tirer de ces rebondissements inattendus : planifier son itinéraire en toute conscience et de manière anticipée. Ralentir et prendre le temps de vérifier ces informations cruciales. Les noter et hop, reprendre notre place dans la course quotidienne de la vie. Voici un aspect pratique de l’éco-mobilité.

Pour aller plus loin...

Vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux ou par courriel. N’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de cette page. Votre retour est très important pour le photographe ambulant. Vous pouvez enfin le suivre sur les réseaux sociaux ou vous placer « dans la roue » en vous inscrivant à la lettre d’information périodique du vélo-photographe.

Le photographe ambulant sillonne la métropole rennaise à vélo. Il parcourt aussi, en auto cette fois, des contrées plus éloignées pour mettre en lumière l’engagement. Celui des femmes, des hommes, des organisations et des territoires.

Le vélo photographe a ainsi décidé d’ #agirmaintenant. Agir face à l’urgence climatique pour rendre visible et concret un récit alternatif de société, plus sobre et résiliente.

En choisissant le photographe ambulant, vous faites appel à un professionnel concerné et pleinement engagé dans la transition, qu’elle soit énergétique ou sociétale. Découvrez qui se trouve derrière l’appareil photo…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.