Trophées éco-défis : le photographe ambulant lauréat de l’édition 2021-2022

L’année 2021 s’était achevée sur la candidature du photographe ambulant aux trophées éco-défis. Cette initiative aide les artisan.e.s à concilier réduction de l’empreinte carbone et évolution des pratiques professionnelles. Le mercredi 11 mai dernier à Rennes, s’est tenu la cérémonie de remise des trophées de l’édition 2021-2022. Cet évènement fût l’occasion pour les 13 entreprises lauréates d’Ille-et-Vilaine de présenter au public les défis qu’elles avaient pu relever. Mais c’était surtout l’occasion de recevoir officiellement la récompense de leurs actions en faveur de l’environnement. En tant que lauréat, le photographe ambulant est monté sur l’estrade récupérer son trophée. Il a aussi assisté à la remise des prix de ses confrères et consœurs artisan.e.s. Récit.
l'amphitéatre de la CMA de Bretange prêt à accueillir la cérémonie de remise des trophées éco-défis
Dans l'amphithéatre de la CMA de Bretagne, Artisan.e.s et réprésentant.e.s professionnel.le.s et politique attendent le début de la cérémonie de remise des trophées éco-défis 2021-2022

Des personnalités pour la remise des trophées éco-défis

L’histoire se passe au centre ville de Rennes, à proximité de la place Charles de Gaulle. L’évènement est organisé dans l’amphithéâtre de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne. Outre les représentant.e.s des entreprises lauréates présent.e.s pour recevoir leurs trophées éco-défis, cette cérémonie accueille encore des représentants des institutions professionnelles, départementales, régionales et nationales. Ce constat termine de surprendre le photographe ambulant. Vite ! il est grand temps de coucher sur le papier les idées principales de sa prise de parole… Serait-ce le signe que la réduction de l’empreinte environnementale préoccupe les représentant.e.s de la société civile et professionnelle ?

Serait-ce le signe que la réduction de l’empreinte environnementale préoccupe les représentant.e.s de la société civile et professionnelle ?

D’après les informations en la possession du vélo photographe, participaient à la remise des prix : la Conseillère Régionale Carole Le Béchec, le Président de la CMA d’Ille-et-Vilaine Philippe Plantin, la Directrice Régionale Adjointe de l’ADEME, Jacqueline Roisil, le Président du Conseil Départemental, Jean-Luc Chenut, le Député Thierry Benoit, le Sénateur Daniel Salmon Daniel et enfin le Vice-président de Rennes Métropole Olivier Dehaese. D’ici quelques années et les éco-défis verront la parité un petit peu de temps et la parité pourra être atteinte.

L’accueil que réservaient ces personnalités aux commerçant.e.s et artisan.e.s à qui ils remettaient le trophée était cordial. Certains, ayant pris la peine de relire le dossier du lauréat, pouvait même mettre en avant l’accomplissement d’une action concrète particulière. Le ou la lauréat.e. était ensuite invité.e à s’exprimer sur son métier et sur l’importance que pouvait prendre l’engagement en faveur de l’environnement.

les trophées éco-défis - cérémonie de remise des prix à Rennes
Le trophée éco-défis fabriqué en Bretagne avec un bois local

Des activités artisanales variées…

Sur les 13 lauréats des trophées éco-défis en Ille-et-Vilaine, 11 entreprises venant de différents territoires du département sont présentes.  Les métiers et projets sont très variés, de l’artisan shaper à la boutique de téléphonie mobile.

Les métiers et projets sont très variés, de l’artisan shaper à la boutique de téléphonie mobile

Se sont ainsi succédé.e.s au micro un fabricant de planche de surf (MDSurfboards), deux savonnières (Savonnerie Glas et la Savonnerie des Coquelicots), un service de mise en place de terrasse (Service Terrasse), un restaurateur (Merci Monsieur), une créatrice de gâteaux (Les Gâteaux d’Emilie), un vendeur et réparateur de téléphone mobile (Phoner) Mayenne), une boulangère (Boulangerie Alix Mewen), un artisan meunier (Minoterie de Champcors), une artisane lunetière (la Fabrique de Lunedou) et pour terminer… votre serviteur photographe bien entendu.

au service d’un engagement écologique fédérateur !

La variété des activités représentées montre bien que décider de réduire son empreinte environnementale est à la portée de tou.te.s. En effet, qu’ils soient commerçant.e.s ou artisan.e.s, les lauréat.e.s partagent une vision commune.

Cette intuition que la réduction de l’empreinte carbone est moins une contrainte qu’une opportunité de faire différemment […] un pas de côté qui permet de mieux se préparer aux évolutions sociétales et climatiques à venir

Cette intuition que la réduction de l’empreinte carbone est moins une contrainte qu’une opportunité de faire différemment. Une chance pour établir des synergies locales avec d’autres artisan.e.s. Un pas de côté qui permet de mieux se préparer aux évolutions sociétales et climatiques à venir. Pour certain.e.s, cette démarche pourrait être résumée par la formule « moins et mieux ».

le-photographe-ambulant-prend-la-parole-aux-eco-defis-2021-2022-a-rennes
avant la remise du prix par la Conseillère Régionale Carole le Béchec, le photographe ambulant explique pourquoi il a décidé d'#agirmaintenant face à l'urgence climatique (crédits photo - CMA35)

Les impressions du photographe ambulant…

Il était important pour le photographe ambulant de participer à cette cérémonie. Tout d’abord car le trophée des éco-défis représente l’aboutissement d’un travail de plusieurs jours. En plus de lister les défis illustrés des justificatifs, le memorandum de candidature aux éco-défis du photographe ambulant a joué le rôle de point d’étape. A nouveau, il s’est agit de se servir de la contrainte du dossier aux éco-défis pour faire une pause. Se forcer à ralentir pour regarder en arrière – logique en soit… demandez à un cycliste s’il se risque à regarder en arrière alors qu’il roule à très vive allure. Contempler le chemin parcouru, célébrer les réussites et être conscient du travail qui reste à faire.

se servir de la contrainte du dossier aux éco-défis pour faire une pause […] contempler le chemin parcouru, célébrer les réussites et être conscient du travail qui reste à faire

au calendrier malchanceux

Cette cérémonie des trophées éco-défis était aussi l’occasion de présenter l’activité du photographe ambulant à la lumière de l’empreinte écologique. Pour cette occasion particulière, et à la lumière des invité.e.s, le vélo photographe aurait aimé pouvoir orienter son discours vers l’action et l’importance d’#agirmaintenant.

Enfin, le troisième temps fort de cet évènement se passait après la cérémonie une fois les trophées remis. Un moment convivial où le contact peut se nouer avec l’ensemble des participant.e.s. C’est l’occasion d’entrer plus en contact avec des prescripteurs mais aussi de potentiels partenaires. Dans ces moments là, la congruence du photographe ambulant est un atout qui peut s’avérer fertile pour des collaborations futures. C’est aussi le moment de parler écologie avec des représentants du peuple et leur rappeler l’urgence de la situation. Malheureusement le calendrier n’était pas propice à cocher toute les attentes de cet évènement. C’est après la présentation du coup de cœur que le photographe ambulant a du s’éclipser.

Toujours en mouvement sur la réduction de l’empreinte carbone

C’est après la présentation du coup de cœur que le photographe ambulant a du s’éclipser afin de pédaler fissa fissa vers les quartiers sud de Rennes.

Là-bas, dans les locaux d’Au P’tit Blosneur, il était attendu pour faciliter une rencontre des Conversations Carbone. On reste cependant, en plein dans le sujet car cette méthode aide les individus à réduire durablement leur empreinte CO2.

C’est donc le trophée en poche et avec un goût de « pas assez » que le photographe ambulant à conclu cet épisode des trophées des éco-défis 2021-2022.

Pour aller plus loin...

Vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux ou par courriel. N’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de cette page. Votre retour est très important pour le photographe ambulant. Vous pouvez enfin le suivre sur les réseaux sociaux ou vous placer « dans la roue » en vous inscrivant à la lettre d’information périodique du vélo-photographe.

Le photographe ambulant sillonne la métropole rennaise à vélo. Il parcourt aussi, en auto cette fois, des contrées plus éloignées pour mettre en lumière l’engagement. Celui des femmes, des hommes, des organisations et des territoires.

Le vélo photographe a ainsi décidé d’ #agirmaintenant. Agir face à l’urgence climatique pour rendre visible et concret un récit alternatif de société, plus sobre et résiliente.

En choisissant le photographe ambulant, vous faites appel à un professionnel concerné et pleinement engagé dans la transition, qu’elle soit énergétique ou sociétale. Découvrez qui se trouve derrière l’appareil photo…

Pour révéler l’engagement et construire un récit par l’image, le photographe ambulant ne compte pas ses heures. Si vous souhaitez soutenir sa démarche et son travail sous la forme d’un don régulier, du montant et de la fréquence de votre choix : accéder au compte Liberapay du photographe ambulant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.